Éd. J'ai Lu, 575 p.

kubrick_shiningJack Torrance, écrivain raté et ancien alcoolique, est recruté par un prestigieux hôtel pour le garder pendant la saison hivernale. Isolé pendant plusieurs mois dans l'immense bâtiment avec sa femme Wendy et surtout son fils Danny, doué du pouvoir de faire surgir des forces invisibles (le "shining")., Jack a bien l'intention de se servir de cette retraite professionnelle pour écrire.  Mais le don surnaturel de son fils éveille bientôt de redoutables esprits qui prennnent bientôt possession de Jack. Pour être très honnête, le choix de cette lecture s'est fait dans le cadre d'un festival Kubrick sur lequel j'ai travaillé cette année avec l'association de cinéma d'art et d'essai de Montargis Les Cramés de la Bobine. Durant ce festival était projeté l'un des chefs-d'oeuvre de Stanley Kubrick, Shining, tiré de ce roman. Comme c'est rarement le cas, l'adaptation cinématographique est bien meilleure que le best seller de Stephen King (l'un de ses premiers succès d'ailleurs). Là où Kubrick manie la caméra avec virtuosité, l'écriture sans fioriture de King s'efface derrière l'histoire d'un huis-clos angoissant. Un roman populaire qui se lit bien mais préférez quand même le film !   

Total des livres lus par Bruno à cette date : 12 561 pages