Paris, Jean-Claude Lattès, 2009, 597 p. 

Robert Langdon reprend du service à Washington, pour démêler une affaire dont l'enjeu est l'avenir du monde... avec la franc-maçonnerie comme toile de fond. Le méchant est très méchant, la narration accroche même si le background théorique est parfois un peu lourd, tout se passe en une nuit, il y a du suspens tartiné en pages à la narration très lente... A ne pas prendre au pied de la lettre!   

J'en parle plus en détail ici: http://fattorius.over-blog.com/article-le-symbole-perdu-entre-autres-de-robert-langdon-41664920.html      

Daniel, 22681 p.